Terves

Carte d’identité

Terves, commune associée à Bressuire depuis 1973, avait 1203 habitants (les Tervais et les Tervaises) en 1968, année du dernier recensement avant l’association avec Bressuire. L’origine du nom de Terves est inconnue, sans doute un nom gaulois Tarvos qui désignerait soit une divinité, soit le propriétaire du terrain où furent construites les premières habitations.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Terves par le préfet Dupin vers 1800

« Commune au sud-ouest et à 5 kilomètres de Bressuire. Sa population est de 561 individus. Son territoire, arrosé par le Dolo qui y prend sa source produit un peu de froment, beaucoup de seigle, un peu de blé noir, d’avoine, de lin, et des pommes de terre ; il y a beaucoup de prairies et de petits bois… Six étangs dont le plus étendu est d’un quart d’herctare ; six moulins à eau et trois à vent ; deux moulins à foulon pour les étoffes. Il y a quatre tisserands. On fait commerce de bestiaux et de fruits. Il existe depuis un temps immémorial sur les terres dépendant de la métairie du Bois-de-Terves une élévation en terre faite de main d’homme qui, suivant la tradition, couvre l’entrée d’un souterrain dont on ignore l’issue. »

Les toponymes relevés par Bélisaire Ledain vers 1900

L’Archambaudère, les Arnollières, Beaurepaire, Belair, la Bellauderie, la Billauderie, le Bois-de-Terves, Bois-Galleux, Bois-Guillot, le Bordeau, Bouillon, la Boulardière, la Boulaye, la Boutonnière, la Braudière, la Briardière, la Buzotière, les Caillères, la Chaise, la Chaponnière, la Châtaigneraye, la Chauvière, la Chevallerie, les Chicaillières, la Colombie, Cornet, Couillard, la Coussaye, la Croix-de-Terves, la Cure, la Doderie, le Dôlo, le Droit, l’Égarère, l’Égonnière, l’Étanchet, l’Étang, le Fougerit, la Fourchette, Fumé, les Garinières, le Gât, la Gremilière, le Guédau, la Guerre (champ de), les Jards (grands et petits), la Jobtière, la Jucquaillère, Langibaudère, Laudérie, Ligonnière, le Linot, la Maison-Neuve, la Ménardière, le Monceau, Moncrapeau, Monlaigne, Montifau, la Moriette, le Moulin (petit), le Moulin (vieux), Moulin-Couard, l’Ogerie, Putigny, le Puy (petit), le Puy-au-Maître, Puy-Belin, Puy-Fort, Puyrond, le Quart, Rochard, Rochereou (moulin de), la Roulière, Saint-Cyprien, la Sicaudière, le Soc, Terves, la Touche-Landière, les Touches, le Tournebride, la Toutaire, la Tuilerie, le Vautour (bas et haut).

Terves sur la carte de Cassini

tervesessai

Actes dépouillés par le Cercle généalogique des Deux-Sèvres

-Baptêmes : 5649
-Naissances : 648
-Publications de mariage : 7
-Mariages :1534
-Sépultures : 4928
-Décès : 202
-Abjuration : 1

Sources

-Jean-Marie Cassagne, Stéphane Seguin Origine des noms de villes et villages des Deux-Sèvres. Ed. Bordessoules
Site officiel de la commune de Bressuire
– Bélisaire Ledain Dictionnaire topographique des Deux-Sèvres. Éditions UPCP
– Claude Dupin Mémoires sur la statistique du département des Deux-Sèvres. Site Gallica
– Cartes postales : Delcampe.net

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s