La bataille de la Bourgonce

Nous connaissions la rue du même nom qui à Niort, est proche de nos chères Archives départementales et nous la fréquentions sans nous préoccuper de savoir quel événement tragique se dissimulait derrière ce nom, jusqu’à ce que notre adhérent M. Travers, nous informe sur la question.

La Bourgonce fut pour les Gardes mobiles de notre département (3 bataillons du 34ème régiment de marche), une éprouvante journée de combat qui se déroula dans les Vosges, le 6 octobre 1870, contre les troupes prussiennes et qui se solda par une cuisante défaite dont les pertes sont encore assez mal connues. Le seul chiffre qui serait fiable selon M. Travers serait celui de 97 tués chez les gardes mobiles des Deux-Sèvres.

Son article fort bien documenté, sera publié dans un prochain bulletin de notre cercle, avec si possible la liste des 97 gardes mobiles concernés, enrichie pour chacun d’eux des informations que nous aurons pu retrouver sur leur état civil et leur parcours militaire.

Même si le Conseil général de l’époque a dû se faire rappeler à l’ordre pour le paiement, il n’en a pas moins voté une subvention de 1 000 F pour contribuer à l’érection d’un monument aux morts sur la commune de Saint-Rémy (Vosges) où nous avons pu retrouver quelques patronymes avec une initiale. L’enquête est en marche…

monument morts st rémy2monument morts st rémy

Merci M. Travers de nous permettre par votre travail, de revisiter notre histoire générale et ses particularités locales.

Source des photos  : Les monuments aux morts de France et de Belgique, page de Saint-Rémy (Vosges)

Publicités

Initiation à la généalogie à Missé

affiche-genealogie-MAIL-742x1024Notre prochaine séance d’initiation à la généalogie aura lieu le jeudi 17 mars de 14 à 17 h à la bibliothèque de Missé. Elle est organisée par le cercle avec l’étroite collaboration des Archives départementales des Deux-Sèvres. Elle est entièrement gratuite et vous repartez avec un dossier. Quelques places sont encore disponibles, mais il est obligatoire de s’inscrire. Appelez le

05 49 66 16 99

ou bien écrivez à

biblio.misse@gmail.com

Les Deux-Sèvres à Paris – La Fouace

La Fouace - un livre de Philippe LandreauLes Archives Départementales des Deux-Sèvres viennent de publier l’ouvrage de Philippe Landreau intitulé Les Deux-Sèvres à Paris – La Fouace. Ce livre est consacré aux membres de la Société amicale des républicains des Deux-Sèvres et des Amis du Poitou de Paris. Cette association, surnommée la Fouace en référence à la spécialité de notre département, exista de 1893 à 1938. Le plus illustre de ses membres est l’écrivain lauréat du prix Goncourt Ernest Pérochon, mais d’autres célébrités départementales (auteurs, artistes, industriels, hommes politiques…) en ont fait aussi partie. Le livre de Philippe Landreau explique ce qu’est cette société républicaine, son rôle et ses objectifs. Mais l’ouvrage est aussi un dictionnaire où on peut retrouver les 522 Deux-Sévriens qui, à un moment ou à un autre, furent membres de la Fouace.

Ce livre, véritable bible des Deux-Sévriens « émigrés » à Paris sous la IIIème République, est en vente aux Archives départementales pour 15 €.

Le Coulonnais

Comme son nom le laisse supposer, le Coulonnais est LE gâteau de Coulon.

Breveté par ses créateurs Germaine, dite Mémène et Louis qui étaient boulangers sur les quais Louis Tardy.

La recette que je vais vous livrer ci-dessous, est bien LA bonne recette. Cependant, j’ai beau la suivre à la lettre, le résultat ne correspond pas exactement au goût de mon enfance.

Alors ils vous faut : 250 gr de beurre doux, 200 gr de sucre, 250 g de farine, 4 œufs, 1/2 sachet de levure.

Commencez par faire fondre le beurre (sans le faire brunir) et ajoutez les ingrédients, les uns après les autres.

Beurrez et farinez un moule à manqué, et versez la pâte dedans.

Saupoudrez de sucre cristallisé.

Mettre au four environ 30 minutes à 160°C.

Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau, qui doit ressortir sèche. Le gâteau doit avoir légèrement gonflé sans craquer la croûte. (C’est quand même bon, si la croûte est cassée).

Et voilà, à vos fourneaux !coulonnais.jpg