Reconstituer la vie d’un meurtrier grâce aux Archives des Deux-Sèvres

L’article du mois des Archives départementales des Deux-Sèvres est un très bon exemple de recherches où nous entraîne parfois la généalogie. À partir d’un document (un arrêt de cour d’assises), il propose de reconstituer la vie d’un meurtrier. L’auteure, Claudine Roumenteau, montre de façon pédagogique tout ce que l’on peut trouver : une partie du travail peut se faire chez soi à partir des archives en ligne (registre d’état civil, registre matricule militaire) ; mais, pour savoir vraiment pourquoi Baptiste Arsène Babin  a tué Adélina Berger en 1908 à Beaulieu-sous-Parthenay, il vous faudra vous rendre aux Archives, rue de la Blauderie à Niort, où vous aurez accès à toutes les pièces du dossier et à la presse locale. Les références complètes pour la recherche sont données dans l’article, mais si vous n’avez pas le temps de vous y rendre ou que vous êtes très curieux, vous trouverez l’explication du geste du meurtrier dans les documents joints !

justice-1908.PNG

J’espère que vous n’avez pas trop d’assassins ou de victimes dans vos aïeux, mais peut-être un de vos ancêtres a eu affaire à la justice. Les Archives des Deux-Sèvres nous donnent ici quelques pistes (presse locale, série U pour la justice…) afin d’élargir le champ de nos recherches. Pour avoir accès à cet excellent article, cliquez ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s