4 mariages et pas d’enterrement !

Très bientôt paraîtra le numéro 100 de la revue Généa79. Ce sera l’occasion de vous présenter une rétrospective de l’activité du Cercle généalogique des Deux-Sèvres depuis sa naissance en 1990. Danièle, Nicole, Yasmine et moi, nous nous sommes plongé avec délice dans 25 ans de revue. Nous en avons essayé d’en extraire le meilleur, le plus drôle ou le plus émouvant pour chaque année. Le choix a été difficile. Nous aurions pu sélectionner cet article  de Jocelyne Cathelineau qui raconte un quadruple mariage en 1749.

quadruple mariage

On voit quelquefois des doubles ou triples mariages dans les registres. Ceux de Saint-Maxire contiennent, fait plus rare, un quadruple mariage. Le 21 octobre 1749 en effet, les deux frères DELAUNAY, Jean et Louis, de Villiers-en-Plaine, épousent des deux sœurs GIBAULT, Louise et Françoise.
Les deux frères de Louise et Françoise , Jacques et Gabriel GIBAULT, épousent pour leur part les deux sœurs TEXIER, Jeanne et Marie.

L’histoire ne dit pas si Jeanne et Marie avaient deux frères qui, à leur tour, etc. (vous pouvez imaginer la suite).

Les enfants qui vont voir le jour au foyer de ces quatre couples auront, à eux tous, moins d’oncles et de tantes que des cousins « ordinaires », puisque les sœurs se retrouvent mutuellement belles-sœurs, et les frères mutuellement beaux-frères. Ils n’auront également, à eux tous, que trois couples de grands-parents.

Trois couples ? Même pas ! Comme souvent à l’époque, les parents sont disparus lorsque leurs enfants convolent. Le quadruple mariage du 21 octobre 1749 est une bonne illustration de cette situation banale sous l’Ancien Régime. Ainsi, c’est seule que Jeanne MOYNIER assiste au mariage de ses deux fils Jean et Louis DELAUNAY, Louise, Françoise, Jacques et Gabriel GIBAULT pour leur part n’ont plus leur mère, Marie CROISIN. Quant aux deux jeunes filles TEXIER, Jeanne et Marie, elles sont totalement orphelines. Leurs parents René TEXIER et Catherine RIVET sont décédés lorsque le curé de Saint-Maxire bénit leur union… avec qui, au fait ?

Si vous n’avez pas bien suivi, revenez au début !

J. Cathelineau

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s