Flânerie dans le cimetière de Lageon

Inspirée par l’article sur le site des cimetières du Mellois, Mauricette Lesaint nous raconte une visite à celui de Lageon en Gâtine. Elle  aime  flâner dans les cimetières parce qu’ils sont un reflet des villages et elle y trouve parfois des tombes insolites.

Trois plaques posées sur une vieille tombe renseignent sur ceux qui reposent là. Les cœurs si fréquents dans ce coin de Gâtine m’émeuvent. Trois écritures différentes d’un même nom sur les trois plaques de cette tombe, c’est surprenant !

flanerie5.jpgPlaque supérieure
Baptiste GORIE :
Ici repose le corps
de Baptiste GORIE
décédé à Lageon
le … décembre 1885
… 56 ans

Plaque intermédiaire
Jean Baptiste GAURY
et Léon Constant GAURY :
Ici reposent les corps
de Jean Baptiste GAURY
décédé à Lageon
le 5 octobre 1885
à l’âge de 55 ans
et Leon Constant GAURY
décédé à Lageon le
7 novembre 1900
à l’âge de 32 ans

Plaque inférieure
Hortense GORIT née LOGEAY :
Ici repose le corps
de Hortense GORIT
née LOGEAY
décédée à Lageon
le 30 janvier 1924
à l’âge de 89 ans

La curiosité bien éveillée, j’ai voulu retrouver qui ils furent et ce qu’ils ont été pour ce village.

flanerie1Je consulte les recensements de population. Première trouvaille sur les recensements de La Boissière-Thouarsaise (Lageon depuis 1896). Il n’y a pas que l’écriture des GORIT qui fluctue, celle de Lageon aussi, ici Ageon !

Après GORIE, GAURY et GORIT, voici GORRY une nouvelle écriture pour la famille. Cette écriture est souvent utilisée dans nos registres paroissiaux.

flanerie2.jpgNotre famille GORRY habite Lageon. Baptiste est cultivateur en 1871, propriétaire en 1876. Hortense GORRY née LOGEAIS est sa femme. Ils ont deux fils, Léon et Eugène.
En 1836, sur les recensements de Maisontiers, Baptiste enfant de sept ans habitait avec ses parents fermiers à la Pinsonnière. Ce gros hameau est tout près de Lageon, comme les fermes Avec, le Temps , le Contretemps, l’Essai, Réussi, Ratil, l’Interrogateur, le Curieux.

Feuilletons maintenant les actes d’état civil. Nouvelle surprise : Aucune trace de deux Baptiste. Baptiste GORIE décédé à Lageon le …décembre 1885 à 56 ans et Jean Baptiste GAURY décédé à Lageon le 5 octobre 1885 à 55 ans semblent une seule et même personne. Un seul acte de décès le 18/12/1885. Comme au cimetière et sur les tables décennales, les graphies du nom varient sur les actes.

Ce problème d’écriture de nom trouve une solution avec le jugement du 20 septembre 1898, retranscrit sur le registre des naissances 1897-1903, pages 12 et 13, qui vient rectifier l’écriture de Baptiste GORIT, fils de François GORIT, mais aussi celle d’Hortense LOGEAY au lieu de LOGÉ. Notre couple portera dorénavant le nom de Baptiste GORIT et Hortense LOGEAY. Plusieurs actes furent annotés après ce jugement, comme ci-dessous.

flanerie6.pngJ’ai réussi à retrouver l’essentiel des actes d’état civil concernant ce couple et reporté les renseignements dans l’arbre ci-dessous. J’ai ainsi retrouvé les deux fils, leur mariage, et leur profession. Ils furent les boulangers de Lageon, d’abord Léon, celui qui meurt en 1900, puis Eugène. Il est avec sa femme, son fils et ses filles sur les recensements de 1901 et 1906. Sur son acte de naissance, une annotation précise qu’il a vécu jusqu’en 1951. Les fils de Baptiste GORIT et Hortense LOGEAY, Constant et Eugène GORIT furent-ils les boulangers de Lageon pendant cinquante ans ?

flanerie3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s