Arthur Pasquier (1883-1963), du premier Tour de France au demi-fond.

Le premier cycliste à l’honneur sera Arthur Pasquier.

Généalogie et Famille:

Né le 1er mars 1883 à Coulonges-Thouarsais près de Thouars, Arthur Pasquier est le fils de Louis Pasquier et de Elisa Bruneau. Famille typiquement du nord des Deux-Sèvres entre Coulonges et Saint Maurice La Fougereuse vous trouverez son ascendance partielle ci-dessous.

pasquier.png

Arthur se mariera deux fois. D’abord avec Louise Marie Augustine Riotteau à Levallois-Perret en 1911, puis vers la fin de sa vie avec Noelle, Angèle, Louise Gendreau à Levallois-Perret en 1957.

Bien que décédé à Clichy La Garenne, le 4 décembre 1963, il est enterré à Coron, dans le Maine-et-Loire car propriétaire d’une résidence secondaire dès 1923 dans la commune où il venait très souvent en villégiature.

Une place de Coron, porte le nom d’Arthur Pasquier.

Histoire professionnelle et palmarès:

La vie d’Arthur Pasquier a basculé dans le monde du cyclisme durant sa jeunesse à Coulonges-Thouarsais, la première trace officielle est une apparition dans une course à Amboise qu’il remporte en 1895. Nous retrouvons Arthur en 1903 dans une carrière déjà bien confirmée en étant 3ème du Paris-Bordeaux mais surtout une très bonne 7ème place au premier Tour de France organisé en 1903. Il lâche la compétition vers 1909/1910 signant quelques bonnes places notamment au Paris-Roubaix en 1907 car Arthur Pasquier, entre temps devenu motard, entraîneur et industriel, a décidé d’allier ses deux passions en une épreuve assez spécifique le demi-fond.

Qu’est-ce que le demi-fond? Vous connaissez sans nul doute le principe de peloton en cyclisme sur route où ceux de derrière bénéficie de l’effort de celui qui est devant pour faire moins d’effort. C’est exactement le même principe sauf que le cycliste doit suivre une moto adaptée dont le pilote est debout. L’épreuve de demi-fond se déroule en vélodrome sur des circuits de 30 à 100 kms. Cette discipline moins populaire aujourd’hui est encore pratiquée (probablement dû au nombre assez conséquent de décès, Arthur dut faire face au décès d’un coureur lors d’une épreuve en 1937). L’entraîneur ou le pacemaker est celui qui pilote la moto et c’était le rôle d’Arthur.

Une consécration, son duo avec Victor Linart le mènera à 4 titres de champion du monde dans les années 20, il en aura deux autres avec Raoul Lesueur dans les années 40 et 33 titres nationaux toutes périodes confondues jusqu’à sa retraite sportive à l’aube des années 60, sa licence lui étant retirée suite à un malaise en pleine course.

pasquier2

Raoul Lesueur et Arthur Pasquier

Cet article n’aurait pas été possible sans les recherches de Jean-Luc Longeron pour Cholet Vélo Passion, ainsi que le site Le Petit Braquet.

La semaine prochaine, nous nous retrouverons avec une légende bressuiraise : Roger Lacolle, du cyclo-cross au Tour de France.

Un commentaire sur « Arthur Pasquier (1883-1963), du premier Tour de France au demi-fond. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s