Décès insolites dans le registre de Secondigné (1)

Noyade sur la Boutonne en 1673

Lors des recherches sur mes ancêtres, j’ai été amenée à parcourir les registres paroissiaux de Secondigné-sur-Belle, autrefois Secondigné-sur-Chizé. J’y ai découvert quelques anecdotes et actes insolites. Aujourd’hui  je vais vous parler d’un sinistre incident qui est arrivé en 1673 : la noyade de trois personnes sur la Boutonne.

René Izambard Pierre Bonnet
Marie Cochon femme du Sieur du Rocq et
Marie Nadault tous de leur vivant
demeurant au lieu de Sard [1]  en cette paroisse
de Secondigné sont décédés par le
Sinistre accident arrivé
sur la Riviére de la Boutonne entre le dit
lieu du Sard  de Genouillé à leur retour
de Chizé et du dit Genouillé * ce mercredy
dernier huict … de mars mille six cent
soixante et treize et leur corps
onte este enterrés scavoir les dit Izambard et  Bonnet en cette paroisse et la dite Cochon
et Nadault en celle de St-Hiller de Ligné
le dit Izambard par Messire Louis Reynaud
prestre Curé de Bruslain le dixième du dit prnt mois de mars et le dit Bonnet par Claude
Hannequin prestre Curé de Chizé Soubsigné
 
*… noyéz

Ce treizième jour de mars 1673 faisant pour monsr le Curé dudit lieu en son absence

https://archives-deux-sevres-vienne.fr/ark:/58825/vta64ed806b8e955ae2/daogrp/0/145

J’ai retrouvé les actes de décès de Marie Cochon et Marie Nadault sur le registre de la paroisse de Saint Hilaire de Ligné :

Dame Marie Cochon, née après 1639, était fille d’Isaac Cochon,  sieur de Bénéon (Ardin, D.-S.) qui  fut fermier général de la seigneurie du Bief-Moreau et avec son frère Pierre, de celle du Bief-Ratault et de  Françoise Bonnet, fille de Pierre, seigneur du Breuillac, notaire royal à Fontenay [3].

Marie était femme de Jacques Follet, Sieur du Roch. ils s’étaient mariés le 16 août 1662 à Faymoreau et avaient eu deux enfants morts en bas âge.

Marie Nadault avait quinze ans et était la fille d’Anthoine Nadault, laboureur à bras, et de Jacquette Caprillet. C’était peut-être la servante de Dame Marie Cochon.

https://archives-deux-sevres-vienne.fr/ark:/58825/vta84d7390d64c71a62/daogrp/0/61

Sur la carte de Cassini, on peut essayer de situer l’endroit où le drame est survenu, peut-être ce qui correspond aujourd’hui au pont qui enjambe la Boutonne à Genouillé :

Carte de Cassini : Feuille 101 La Rochelle : le sud-ouest (Niort, Mauzé, Brioux…)

Je me suis rendue sur le chemin qui va du « Petit Genouillé » au « Grand Genouillé » : aujourd’hui sur cette petite route, il existe 4 ponts à franchir dont celui enjambant la Boutonne, rivière qui coule encore à grands flots en ce mois de mars 2021 :

[1] Il existe de nos jours un lieu-dit Sart, qui à l’époque sur la carte de Cassini [2] était dénommé « Sard » : au bout du chemin qui mène au lieu-dit, on découvre une belle demeure bourgeoise.

[2] Carte de Cassini : Feuille 101 La Rochelle : le sud-ouest (Niort, Mauzé, Brioux…)

[3] Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou. Tome 2 / Beauchet-Filleau via Gallica pages 552 et 553

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s