Challenge de l’été : le département des records de mariage

C’est Mauricette Lesaint qui nous propose un 2e texte dans le cadre de notre challenge de l’été, parlez-nous du 79. Elle nous prouve que notre département est celui de tous les records, généalogiques à défaut d’être sportifs. Qui fera plus de mariages chez les hommes que Louis Fradin et chez les femmes que Marguerite Aury ! Le concours est ouvert. Allez les Deux-Sèvres !

Dessin de Raymond Peynet

Les mariages et remariages de Louis FRADIN et Marguerite AURY en Gâtine (dans nos actuelles Deux-Sèvres) durant la première moitié du XVIIIe siècle

Nos ancêtres ont vécu leur part de séparations, des séparations non choisies. Les femmes mouraient souvent jeunes, la première cause de mortalité étant les accouchements. Et après, qui allait  élever les enfants et exécuter toutes les tâches domestiques, ménage, cuisine, entretien du linge ?… Les hommes étaient presque tous à la terre, travaillant de l’aube au crépuscule. Les grands-mères souvent n’étaient plus là. Alors, le veuf se remariait, et très vite. Que de séparations, que d’enfants orphelins ! Beaucoup de mes ancêtres hommes, se sont mariés puis remariés, une fois, parfois deux. 


J’en ai trouvé un, quatre fois remarié ! C’est Louis FRADIN ! Louis, fils aîné de François FRADIN et Jeanne RAVAILLAULT, naît en 1693 à Gourgé. Il est l’aîné de quatre enfants. Son père meurt, quand il a douze ans. Sa mère se remarie, et lui donne trois demi-frères et sœur, elle meurt trois ans avant son premier mariage. Il est laboureur.

Cinq mariages pour Louis

  • Il se marie en 1717 avec Perrine SAPIN, il a 23 ans, elle en a 17. Ils ont deux enfants, Louis mon ancêtre né en 1718 et Jeanne qui meurt à quinze jours. Perrine, sa femme, meurt en 1724 à 25 ans. Le mariage a duré presque 7 ans. Louis reste seul avec son fils Louis âgé de 5 ans.
  • Le deuil est très bref : veuf le 23 février, il se remarie trois mois plus tard le 25 mai 1724 avec Marguerite CHAUVIN. Il a 30 ans, Marguerite en a 20. Un petit Jean naît, meurt à huit jours, et Marguerite meurt quinze jours plus tard, le mariage n’a pas duré un an. Louis reste pour la seconde fois, seul avec son fils Louis âgé de 7 ans.
  • Le deuil est très bref : veuf  le 27 janvier, il se remarie trois mois plus tard le 30 avril 1725 avec Marie THIBAULT.  Il a 31 ans, Marie en a 21. Deux de leurs quatre enfants meurent à la naissance.  Marie a 28 ans quand elle  meurt en 1731. Le mariage a duré 6 ans. Louis est seul une troisième fois, avec son fils Louis âgé de 13 ans, Jeanne 5 ans et Jean 10 mois.
  • Le deuil est bref : veuf le 2 août, il se remarie six mois plus tard le 1er février 1732 avec Marguerite AGUILLON,  Il a 38 ans, elle en a 26. Je n’ai pas trouvé de nouvel enfant. Marguerite  meurt le 12 janvier 1736. Le mariage a duré presque 4 ans. C’est la quatrième fois que Louis reste seul. Son fils Louis a maintenant 17 ans, Jeanne 9 ans et Jean 5 ans.
  • Le deuil est bref : veuf le 12 janvier, il se remarie dix mois plus tard le 6 novembre 1736 avec Marie DAVID, Il a 43 ans. Avec Marie, ils ont deux enfants, le premier meurt à la naissance, le second naît le 22 janvier 1739. Le 13 février 1739 c’est Louis FRADIN qui meurt . Il a 46 ans, sa dernière petite fille n’a que trois semaines. Ce mariage a duré à peine plus de 2 ans.

Louis FRADIN s’est marié 5 fois en 20 ans. Pour ses cinq femmes, c’était leur premier mariage. Neuf enfants sont nés.  Il semble que seul Louis mon ancêtre se soit marié. 


Si dans mon arbre, Louis reste l’homme des records, il existe autour de mes ancêtres une femme bien plus surprenante. Deux de ses maris sont des petits-fils de mes ancêtres. En 1750, l’espérance de vie n’est que de 25 ans. Les hommes aussi mouraient jeunes.

Pour Marguerite, cinq mariages et un contrat de mariage

Les premiers mariages sont à Saint-Loup-sur-Thouet.

  • Le premier mariage est le 21 juin 1717, Marguerite a 31 ans. Martin BODIN est veuf de Françoise GIRAUD. Il meurt 5 jours plus tard.
  • Le deuxième mariage a lieu le 8 juillet 1720, Jean CORNUAU est veuf de Marie RIGAULT. Ils ont un enfant. Jean meurt en janvier 1724. Le mariage a duré 3 ans.
  • Le troisième mariage est le 27 juin 1724. C’est le 1er mariage de Jacques BILEAU. Il meurt le fin 1734. Ils ont été mariés dix ans.
  • Le quatrième mariage est célébré le 7 février 1735. François GIVELET  meurt le 19 juin 1739. Le mariage a duré 4 ans.
  • Le cinquième est un contrat de mariage. Le 10 septembre 1741 à Saint-Loup-sur-Thouet, il est déposé chez Maître Suyre. Jean AUBERT demeure à Airvault, est veuf de Louise HEULLIN. Aucun acte paroissial, de ce probable cinquième mari, ne confirme ce mariage.
  • Le dernier mariage est à Gourgé le 23 octobre 1742. Charles  MAITRE, veuf pour la troisième  fois, épouse Marguerite. Elle meurt en 1755 à 69 ans, il meurt un an après elle, à 74 ans. Il semble qu’elle n’ait eu qu’un enfant.  Ils ont été mariés treize ans.

Louis et Marguerite vivent à la même époque, l’un est né en 1693, l’autre en 1696. Ils habitent deux paroisses voisines et leur premier mariage est en 1717. Ils se sont probablement croisés.

Si pour toutes les épouses de Louis, c’était leur premier mariage, quatre des six maris de Marguerite sont déjà veufs. Elle est même la quatrième épouse de Charles MAITRE, son dernier mari.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s