Les tombes de l’église de Saint-Amand-sur-Sèvre

La première église explorée pour notre inventaire de tombes est celle de Saint-Amand-sur-Sèvre.  Merci à M. Pierre ANCEL à qui nous devons les photographies de ces 3 très belles tombes situées dans le chœur, derrière le maître-autel.

1ère tombe

ICY EST LE CORPS DE HTE ET PTE DAME ANNE LOUISE CHATEIGNER FEMME DE HAUT ET PUISSANT MESSIRE ALEXIS HENRI PETIT, CHEVALIER SEIGNEUR MARQUIS DE LA GUIERCHE ET DE CE LIEU DECEDEE LE 6 DECEMBRE 1713

Les registres paroissiaux antérieurs à la Révolution ayant disparu sur la commune de Saint-Amand-sur-Sèvre, il faut chercher ailleurs pour avoir des renseignements sur cette femme. Anne Louise CHATEIGNER épouse le 26 mai 1711 à Jaunay-Clan (Vienne) Alexis Henri PETIT de LA GUIERCHE, 1er chambellan de feu le frère du roi puis du duc d’Orléans. Il se remarie le 7 janvier 1721 à Terves avec Renée Julie LE LIEPVRE. On a donc un encadrement de la date du décès d’Anne Louise CHATEIGNER difficile à déchiffrer sur la pierre tombale. Selon M. ANCEL, ce serait le 6 décembre 1713.

2e tombe

ICY EST LE CŒUR DE HT ET PT MESSIRE ALEXIS HARDI PETIT CHEVALIER SEIGNEUR MARQUIS DE LA GUIERCHE ET DE CE LIEU DECEDE A PARIS LE 8 AVRIL 1747

Alexis Hardi PETIT est le fils d’Alexis Henri PETIT. Selon le « Dictionnaire historique, biographique et généalogique des familles de l’ancien Poitou » de Beauchet-Filleau, il se serait marié en 1734 avec Anne Françoise de GRANGE de SURGÈRES. La date de cette union me fait penser qu’il est sans doute né du 1er lit de son père et en conséquence enterré près de celle qui serait sa mère. Cette tombe nous renseigne aussi sur la date et le lieu de son décès.

3e tombe

ICY EST LE CORPS DE HT ET PT MESSIRE ALEXIS HENRI FRANÇOIS PETIT CHEVALIER SEIGNEUR MARQUIS DE LA GUIERCHE ET DE CE LIEU CAPITAINE DE DRAGON AGE DE 19 ANS DECEDE LE 13 JANVIER DE 1760

Alexis Henri François PETIT, toujours selon la même source (Beauchet-Filleau), est le fils du précédent et d’Anne Françoise de GRANGE de SURGÈRES. Il serait né le 27 septembre 1740. Il repose auprès de son père et de sa grand-mère paternelle.

Il y a aussi deux autres pierres tombales dans l’église mais elles sont malheureusement très usées et ne sont donc plus lisibles.

 

Merci d’avance à tous ceux qui, comme M. Pierre ANCEL, se prêteront au jeu de photographier et de faire partager les pierres tombales situées à l’intérieur des églises des Deux-Sèvres.

 

Inventaire des tombes à l’intérieur des églises

tombe airvault
A l’entrée de l’abbatiale d’Airvault

Le Cercle généalogique des Deux-Sèvres s’associe par l’intermédiaire de son blog à un projet imaginé par Stéphane Dallet. Voici l’essentiel de sa lettre :

« Il y a un inventaire qui n’a jamais été fait dans notre département, celui des pierres tombales qui sont encore dans les églises. Pourtant, ces tombes sont intéressantes à plus d’un titre : elles font partie du petit patrimoine et complètent de manière originale les généalogies construites sur les archives en papier. On trouve des tombes d’ancêtres (puisqu’il n’en existe aucun relevé) à Saint-Laurent de Parthenay, à La Peyratte, à Champdeniers, à Villiers-en-Plaine… Enfin, seules quelques tombes sont classées comme celles de l’église d’Hérisson (Jacquette AROUET la grand-tante de Voltaire y repose).
Cet inventaire peut être un but ou un détour de promenade dominicale. Il faudra parfois demander la clé de l’église, déplacer les bancs comme à Amailloux dont le chœur est entièrement pavé de plaques-tombes, regarder en l’air comme à Augé où la plaque du curé DELACROIX se trouve à trois mètres du sol, mais surtout ouvrir l’œil et faire des photos d’endroits mal éclairés. Il n’y a pas que des nobles et des prêtres dans les églises, mais aussi des petits notables, notaires, aubergistes et artisans, de quoi intéresser tous les généalogistes. La plupart des églises ont été bétonnées donc rien à voir, mais si les tombes subsistent, en calcaire, en grès, en granite ou en marbre, elles valent vraiment le coup. 

Toutes les personnes intéressées par ce projet peuvent nous contacter et envoyer leurs photos par mail à l’adresse genea79blog@laposte.net Elles paraîtront au fur et à mesure sur le blog et donneront ainsi corps à cet original projet d’inventaire des tombes dans les églises. Nous listerons sur notre site les églises visitées pour éviter les doublons.
De cette façon, peut-être quelqu’un pourra faire l’inventaire de l’abbatiale d’Airvault* que nous avons visitée samedi 30 mars, juste après l’assemblée générale du Cercle généalogique des Deux-Sèvres. J’ai juste pris en photo une tombe située à l’entrée. On peut lire sur le pourtour de la pierre : CY GIT LE CORPS DE JEHANNE REGNAULT QUI DECEDA LE 12 NOVEMBRE 1616. Mais il en reste d’autres à l’intérieur, dans le chœur essentiellement. Comme l’écrit Stéphane Dallet, il faudra pousser les chaises, le temps des photos. Pour être complet, il y a aussi dans le bras nord du transept le tombeau du premier abbé, Pierre de Sainte-Fontaine, mort en 1110.

* Ce fut une très belle visite et nous avons eu la chance de profiter d’un excellent guide, Serge ROUSSEAU de l’association de l’abbatiale Saint-Pierre d’Airvault, qui nous a fait partager avec humour sa passion pour ce site à travers la sculpture (les chapiteaux, les clés de voûte…) et  la musique (l’orgue à cylindre).