Saint-Maixent-l’École

Carte d’identité

Saint-Maixent-l’École est une ville de 7 200 habitants. Construite à partir d’un monastère fondé en 459 par le moine Agapit, elle se développe au long des siècles. Le nom de Rabelais, le protestantisme sont associés à son histoire. La cité possède un patrimoine architectural riche : son abbatiale bien sûr, mais aussi l’hôtel Balizy, l’hôtel Chauray, la porte Chalon, l’église Saint-Léger… Depuis 1880, on y trouve une importante école de formation de futurs officiers de l’armée de terre (l’ENSOA aujourd’hui). Du fait de cette implantation, Saint-Maixent a vu son nom se rallonger, elle est devenue en 1920 Saint-Maixent-l’École. C’est enfin la ville natale du colonel Denfert-Rochereau, défenseur de la ville de Belfort pendant la guerre de 1870-1871.

C’est donc tout naturellement, vu l’histoire militaire de la ville, que le Cercle généalogique des Deux-Sèvres a choisi Saint-Maixent-l’École comme cadre des prochaines Journées de la généalogie commémorant la guerre de 1870. Si tout se passe bien, ce que nous voulons croire, nous vous accueillerons durant 2 jours les samedi 9 et dimanche 10 octobre 2021 au quartier Marchand. Vous pourrez rencontrer tout au long de ce week-end des cercles de généalogie, des auteurs, des blogueurs, des associations culturelles, mais aussi voir des expositions, assister à des conférences, découvrir les travaux de nos adhérents, visiter le musée du sous-officier.

Saint-Maixent par le préfet Dupin vers 1800

ST.-MAIXENT, chef-lieu de canton et siège de deux justices de paix, est situé au nord-est et à 2 myriamètres 5 kilomètres de Niort. Sa population est de 4944 individus, dont un dixième protestant. Cette ville est bâtie sur le penchant facile d’une colline peu élevée ; elle est baignée par la Sèvre qui passe aux pieds de ses murs ; ses faubourgs sont traversés par la grande route de Paris à La Rochelle. Il y a neuf notaires, un receveur des domaines, un contrôleur des contributions, poste aux lettres, poste aux chevaux, école secondaire, hôpital, brigade de gendarmerie à cheval. Le seul édifice remarquable est la maison des ci-devant bénédictins, bâtiment vaste et superbe où l’on trouve encore des morceaux de sculpture d’un grand mérite. Il est affecté au logement d’une cohorte de la Légion d’honneur. On vient d’établir dans la maison de l’hôpital qui est bien entretenu un atelier de filature pour les indigents. Il y a des fabriques de serge, ras, frisons, ainsi que de bas et bonnets de laine. Ces dernières étaient autrefois très importantes.
Les terres labourables dépendantes de la ville sont fertiles et produisent froment, méteil, baillarge. Les prairies sont de 1812 ares et d’excellente qualité. Il n’y a qu’un moulin à eau, dit le moulin de Pont-Charaud. On admire les coteaux du Puy d’Enfer, d’où s’élance une nappe d’eau qui tombe dans un gouffre pour en ressortir et former un petit ruisseau. On remarque aussi une fontaine assez agréablement ornée, construite sur un point fort élevé de la grande route, par les soins de Mr. de Blossac, ancien intendant de Poitiers. Le commerce de Saint-Maixent consiste en bas, bonnets, grains, farine, moutarde et bestiaux. Il y a foire les 5 brumaire, 16 frimaire, 22 nivôse, 16 pluviôse, 4 ventôse, 19 idem, 9 germinal, 13 floréal et 27 fructidor ; marché tous les samedi.
La seule dépendance est la métairie de la Tour-quarrée.
La ville et territoire de Saint-Maixent se divise, pour les justices de paix, en deux sections. La ligne de démarcation part de rextrémité septentrionale du faubourg Châlons, traverse la rue du même nom , en passant devant l’Évêché, et va joindre la porte Charaud jusqu’à l’extrémité du faubourg de ce nom. Le territoire compris à droite de cette ligne, en entrant par la grande route de Paris, forme la première section ; et la deuxième est formée de tout le territoire compris à gauche de cette même ligne.

Les toponymes relevés par Bélisaire Ledain vers 1900

La Chapelle-de-Grâce, l’Enjaugerie, le Four-des-Pierres, la Grange-du-Portail, la Marotière, la Perrière-Maillochau (fief), Saint-Maixent, Tard-y-Fume, la Tour-Chabot, Valence (fief), la Viraudière.

Saint-Maixent sur la carte de Cassini

Actes dépouillés par le Cercle généalogique des Deux-Sèvres

-Baptêmes (paroisse de Saint-Léger) : 11314
-Baptêmes (paroisse de Saint-Saturnin) : 19182
-Naissances : 1365
-Fiançailles (protestants) : 129
-Mariages (paroisse de Saint-Léger) : 2795
-Mariages (paroisse de Saint-Saturnin) : 3679
-Mariages (protestants) : 5453
-Mariages (édit de tolérance) : 2061
-Contrats de mariage (notaires de Saint-Maixent) : 2698 + 1719
-Mariages : 559
-Sépultures (paroisse de Saint-Léger) : 7661
-Sépultures (paroisse de Saint-Saturnin) : 8567
-Sépultures (abbaye royale) : 78
-Décès : 1840

Sources

– Bélisaire Ledain Dictionnaire topographique des Deux-Sèvres. Éditions UPCP
– Claude Dupin Mémoires sur la statistique du département des Deux-Sèvres. Site Gallica
– Cartes postales : Archives départementales des Deux-Sèvres

Permanence virtuelle du 24 juin 2021

Nous proposons à nos adhérents et non adhérents une permanence virtuelle le jeudi après-midi 24 juin de 14h à 19h ou à la demande via des échanges à distance en visio ou tchat : ce service est facilement accessible ; de chez soi, il suffit de se connecter  avec son ordinateur, de s’inscrire une 1ere fois sur le site de la Maison de la Généalogie, en saisissant votre adresse-mail et un mot de passe (à conserver pour des visites ultérieures)

https://france-genealogie.org/

Puis de cliquer sur la loupe située en haut à gauche et de saisir « Deux-Sèvres », ensuite cliquer sur le Cercle Généalogique des Deux-Sèvres qui s’affiche juste en dessous.

Vous voilà arrivé sur notre stand que vous pouvez parcourir via les icônes en bas d’écran :

Cliquez sur l’icône « ?» pour avoir le mode d’emploi.

Pour permettre de nous organiser, vous pouvez au préalable envoyer un mail à genea79@orange.fr précisant votre besoin et le jour/heure qui vous convient et nous vous enverrons en retour un mail de confirmation.

Bonne découverte de notre stand. Vous pouvez également, depuis la page d’accueil de la Maison de la Généalogie,  découvrir les sites des autres associations, dans le quartier des associations (Hall 1) et visionner les vidéos à votre disposition dans la vidéothèque.

Appel aux adhérents

Sans doute sommes-nous d’indécrottables optimistes. Nous voulons croire de plus en plus que nos Journées de la généalogie (autour du thème de la guerre de 1870) pourront se tenir les samedi 9 et dimanche 10 octobre à Saint-Maixent-l’Ecole.

Membre du CA en tenue de mobile sur le pied de guerre

Un repérage mercredi matin sur le site de l’ENSOA (le quartier Marchand) nous a rassurés : nous avons été très bien accueillis, la visite des lieux nous fait présager d’excellentes conditions pour les rencontres de cet automne. Dans le même temps, les différents travaux d’impressions sont lancés. Nous nous sommes remis sur le pied de guerre !

Nous aimerions que vous partagiez avec nous notre optimisme. Vous pouvez encore vous inscrire pour exposer gratuitement vos travaux généalogiques sous quelque forme que ce soit (arbres, écrits, photos, objets…). Il suffit de remplir et de nous renvoyer la feuille d’inscription sur notre site (onglet association / sous-onglet Assemblée générale et rencontres régionales).

Vous pouvez aussi vous proposer pour être bénévoles lors de cette manifestation. Nous aurons besoin de bonnes volontés pour installer, désinstaller, accueillir, guider, tenir les stands, assurer la convivialité… Il nous faudra donc des bras et des jambes, des cœurs et des cerveaux le vendredi 8, le samedi 9 et le dimanche 10 octobre. Si vous êtes libres un ou plusieurs de ces jours, si vous voulez aider et découvrir une équipe sympathique (si, si), n’hésitez pas : contactez nous par mail (genea79@orange.fr ou par courrier : Cercle généalogique des Deux-Sèvres, 26 rue de la Blauderie 79000 NIORT).

On compte sur vous !

PS pour les retardataires : vous avez jusqu’à dimanche pour voter pour notre assemblée générale à huis clos. Les documents pour le vote sont ici.

Assemblée générale 2021

Éléction des représentants des parents d'élèves au Conseil d'Administration  du 5 au 9 octobre - Actualités diverses - LPO Hyacinthe Friant

L’assemblée générale 2021 du Cercle généalogique des Deux-Sèvres se tiendra à huis clos le samedi 26 juin, soit à la ferme de Chey près de Niort, soit en visioconférence. Pour des raisons sanitaires, les adhérents ne pourront donc encore une fois être présents physiquement. Il leur faut donc répondre par correspondance aux différents points soumis au vote. Dans ce but, un mail a été envoyé à tous. L’envoi semble s’être globalement bien passé. Il peut cependant arriver que le message atterrisse dans les spams ou, pire, se perde.

Si jamais c’était le cas, les adhérents à jour de leur cotisation peuvent quand même accéder aux différents documents nécessaires pour voter. Il faut aller sur notre site, à l’onglet Association, sous-onglet Assemblée générale et rencontres régionales puis cliquer sur rapports et projets et bulletin de vote. Ce dernier peut-être rempli directement sur l’ordinateur et renvoyé par mail ou sinon imprimé et envoyé par voie postale avant le dimanche 20 juin.

PERMANENCE VIRTUELLE MAI-JUIN 2021

En ces temps de crise sanitaire et de distanciation physique, nous proposons à nos adhérents et non adhérents une permanence virtuelle les jeudis après-midi 27 mai et 24 juin de 14h à 19h ou à la demande via des échanges à distance en visio ou tchat : ce service est facilement accessible ; de chez soi, il suffit de se connecter  avec son ordinateur, de s’inscrire une 1ere fois sur le site de la Maison de la Généalogie, en saisissant votre adresse-mail et un mot de passe (à conserver pour des visites ultérieures)

https://france-genealogie.org/

Puis de cliquer sur la loupe située en haut à gauche et de saisir « Deux-Sèvres », ensuite cliquer sur le Cercle Généalogique des Deux-Sèvres qui s’affiche juste en dessous.

Vous voilà arrivé sur notre stand que vous pouvez parcourir via les icônes en bas d’écran :

Cliquez sur l’icône « ?» pour avoir le mode d’emploi.

Pour permettre de nous organiser, vous pouvez au préalable envoyer un mail à genea79@orange.fr précisant votre besoin et le jour/heure qui vous convient et nous vous enverrons en retour un mail de confirmation.

Bonne découverte de notre stand. Vous pouvez également, depuis la page d’accueil de la Maison de la Généalogie,  découvrir les sites des autres associations, dans le quartier des associations (Hall 1) et visionner les vidéos à votre disposition dans la vidéothèque.

Des officiers des Deux-Sèvres racontent 1870

Pour vous préparer aux futures Journées de la généalogie en octobre à Saint-Maixent-l’Ecole qui approchent (on y croit) et qui commémoreront les 150 ans de la Guerre de 1870-1871, nous avons retrouvé sur Gallica toute une série de livres d’officiers deux-sévriens qui racontent leurs souvenirs ou analysent le conflit. Pour les adhérents, cette sélection est facile à retrouver puisque tous les liens sont sur notre site à l’onglet « Revue et bibliothèque ».

Le plus connu est celui de Jules Barrelle écrit 30 ans après les combats qui, avec le recul du temps, a fait davantage œuvre d’historien que ses collègues. Ceux d’Antonin Lévrier, Ludovic Guette, M. de Larègle et Georges Breuillac ont été publiés juste après le conflit, en 1871, et ils sont des témoignages d’hommes sur cette guerre perdue par la France qui amena la fin du Second Empire et le début de la IIIe République.

Généa79 n° 112

Il est tout juste déposé à la poste et il ne devrait pas tarder à arriver dans les boîtes aux lettres des abonnés à la version papier de notre revue.
Le numéro 112 de Généa79 est consacré en grande partie à fêter les 30 ans de notre association. 30 ans, il parait que c’est le bel âge ! C’est pour nous l’occasion d’un coup d’œil dans le rétro, de se rappeler des dates importantes, d’activités diverses et variées, de rencontres chaleureuses, de recherches fructueuses… Bref que du bonheur comme l’écrit si bien Monique dans un des articles.

Marguerite Morisson, notre ex-présidente qui a réussi à lire la revue avant tout le monde et qui y a grandement contribué, nous félicite : Et bien bravo ! Pas si simple d’avoir fait loger tout ça en 48 pages ! Un sacré boulot ! J’espère bien qu’un jour je pourrai faire la connaissance de nombreux intervenants que je ne connais pas à cause de ce satané Covid (je ne peux pas arriver à le mettre au féminin !)

Pour compléter la revue, Mauricette Lesaint à partir d’un exemple familial nous montre l’évolution et les variation de l’écriture d’un patronyme et Marie-Jeanne Gandin nous fait découvrir les quartiers de son grand-père Florentin Texier.

Le numéro 112 est à partir d’aujourd’hui accessible en version numérique sur notre site pour pour tous les adhérents. Il faut aller à l’onglet Revue et bibliothèque. Vous y trouverez aussi des liens vers des documents utiles pour les généalogistes des Deux-Sèvres. Bonne lecture !

Permanence virtuelle du 25 au 27 février 2021

En ces temps de crise sanitaire et de distanciation physique, nous proposons à nos adhérents et non adhérents une permanence virtuelle du 25 au 27 février 2021 via des échanges à distance en visio ou tchat : ce service est facilement accessible. De chez soi, il suffit de se connecter avec son ordinateur, de s’inscrire une 1ère fois sur le site de la Maison de la Généalogie, en saisissant votre adresse mail et un mot de passe (à conserver pour des visites ultérieures)

https://france-genealogie.org/

Puis de cliquer sur la loupe située en haut à gauche et de saisir « Deux-Sèvres », ensuite cliquer sur le Cercle Généalogique des Deux-Sèvres qui s’affiche juste en dessous.

Vous voilà arrivé sur notre stand que vous pouvez parcourir via les icônes en bas d’écran

Cliquez sur l’icône « ? » pour avoir le mode d’emploi.

Pour permettre de nous organiser, vous pouvez au préalable envoyer un mail à genea79@orange.fr précisant votre besoin et le jour/heure qui vous convient et nous vous enverrons en retour un mail de confirmation.

Bonne découverte de notre stand. Vous pouvez également, depuis la page d’accueil de la Maison de la Généalogie, découvrir les sites des autres associations de généalogie (Hall 1) et visionner les vidéos à votre disposition dans la vidéothèque.

ChallengeAZ 2020, c’est fini !

Le ChallengeAZ du blog Généa79 s’est terminé hier. Durant le mois de novembre, nous nous sommes intéressés à des femmes deux-sévriennes de nos généalogies. Les auteurs, sollicités ou volontaires, ont dressé des portraits variés (émouvants, drôles, érudits…) de femmes très différentes (jeunes ou vieilles, riches ou pauvres, heureuses ou malheureuses…)

Groupe de femmes à Usseau (source AD79)
Le numéro 111

Merci à tous ceux qui nous ont suivis. Vous avez été encore plus nombreux à nous lire que l’an dernier, à nous encourager ou à nous commenter sur le blog ou sur notre page Facebook. Merci surtout à tous ceux qui m’ont accompagné et ont écrit pour le blog : Danièle, Michel, Michèle, Annie, Albéric, Francis, Patrice, Mauricette, Emmanuelle, Marc, Marguerite, Claudette, Jacqueline, Marie-Isabelle, Sylvette, Sylvie, Mattéo, Monique, Nathalie, Xavier, Stéphane, Caroline et Brigitte. Les adhérents du Cercle généalogique des Deux-Sèvres peuvent retrouver dès à présent sur notre site (onglet revue Généa79) les 26 textes réunis dans la version numérique du n° 111 de notre revue Généa79. Pour les abonnés à la version papier, celle-ci ne devrait pas tarder à arriver dans les boîtes aux lettres.

Les auteurs qui le pouvaient s’étaient donné rendez-vous aujourd’hui pour raconter ce mois d’écritures et de lectures mais les conditions sanitaires ne le permettent toujours pas. Nous échangerons donc par mail et réfléchirons pour reconduire l’aventure l’an prochain. Et si de nouvelles personnes veulent nous rejoindre pour écrire sur leurs ancêtres, qu’elles n’hésitent pas à nous contacter à l’adresse du blog : genea79blog@laposte.net ; nous les accueillerons avec plaisir.

Généa79 n’a pas été le seul blog à participer au ChallengeAZ 2020. Quatre-vingt-dix autres participants étaient sur la ligne de départ le 1er novembre et presque tous sont arrivés à bon port. Parmi ces blogs, d’autres que Généa79 concernaient les Deux-Sèvres.
Histoires et souvenirs de la famille Dumonceaux J’ai découvert à l’occasion du ChallengeAZ le blog d’Odile Dumonceaux. Elle a évoqué tout au long du mois ses ancêtres Mangou des Deux-Sèvres.
Des gens d’avant Sur son blog, Emmanuelle a écrit une série d’articles autour des propriétaires successifs d’une maison appartenant maintenant à sa famille, dans le village de Louin.
L’arbre de nos ancêtres Le blog personnel et familial de Sylvie et de moi-même a proposé un jeu de devinettes à partir d’images trouvées sur le site des AD79.
On peut en ajouter un dernier :
Chroniques d’antan et d’ailleurs Brigitte avec son blog nous a fait voyager partout en France et au-delà mais elle est revenue dans le Poitou pour six articles (parmi lesquels deux sont dans les Deux-Sèvres)

J’espère n’oublier personne. Bonnes lectures !

ChallengeAZ 2020 spécial femmes

C’est officiel. Le Cercle généalogique des Deux-Sèvres participe pour la 3e fois au ChallengeAZ initié par Sophie Boudarel. Le principe est inchangé. Publier tout au long du mois de novembre sur un blog 26 articles généalogiques avec chaque jour (sauf le dimanche) un titre dédié à chacune des lettres de l’alphabet, de A jusqu’à Z. Cette année, le ChallengeAZ commencera exceptionnellement un dimanche, le 1er novembre, faute d’un nombre de jours suffisants en 2020 pour ce mois.

Le bulletin d’inscription

Le ChallengeAZ de Généa79 est participatif. Nous sommes 24 à nous avoir partagé les articles, des adhérents habitant les Deux-Sèvres et d’autres éloignés du département de leurs ancêtres. Certains sont habitués à écrire sur des blogs personnels ou dans notre revue mais il y a aussi des débutants dans l’exercice. Bienvenue à eux !

Je vous laisse la surprise des billets très variés que vous pourrez lire tout au long du prochain mois. Une dernière précision : nous nous sommes donné un thème. Après avoir évoqué la Gâtine en 2018, notre département en 2019, nous avons choisi d’écrire sur une femme ou des femmes rencontrée(s) dans nos généalogies. C’est un challenge dans le challenge puisque les sources concernant les femmes sont malheureusement plus rares que pour les hommes. à bientôt sur le blog pour découvrir certaines de nos aïeules !

Concours de coiffes. Carte postale ancienne