Fantaisies à Fenioux

Quand Jean Chappelain conclut sa première année d’exercice de curé de la paroisse de Fenioux en 1732, il est plutôt satisfait de la tenue de son registre.

Il éprouve ce plaisir du travail bien fait chaque fin d’année à Fenioux jusqu’en 1764, puis à La Chapelle-Thireuil. Il ne manque jamais rien ! Et pour bien le signifier, il accompagne presque à chaque fois sa conclusion d’ornements et de décors.

C’est sans doute pour l’année 1742 qu’il s’est le plus appliqué à décorer son registre. Il prend alors sa règle pour encadrer d’un triangle ses illustrations, ce qui donne un dessin plutôt troublant.

Jean Chappelain œuvre longtemps puisqu’il décède à La Chapelle-Thireuil le 1er septembre 1780 à l’âge vénérable de 84 ans. Vous pourrez donc trouver un nombre conséquent de fantaisies de ce curé si vous feuilletez les registres de Fenioux et de La Chapelle-Thireuil.

Un sosa 2020 (4e épisode)

Aujourd’hui, c’est Jean-Pierre David qui évoque pour nous son sosa 2020. Il est le 4e adhérent à s’être lancé dans ce petit jeu après Marie-Isabelle, Mauricette et Geneviève. Merci à lui. Plutôt que de remonter le temps, Jean-Pierre nous propose de partir de son ancêtre pour arriver jusqu’à lui, ce qui est finalement plus facile à suivre. Une jolie promenade dans le temps et dans la Gâtine (avec un petit crochet en Normandie).

2020 Louis CHATIN
Né vers 1650, marié vers 1670 avec Jeanne MULOT et décédé entre 1693 et 1702.
Deux enfants : François et René.

1010 François CHATIN
Né vers 1674, marié le 18 novembre 1693 à Secondigny avec Hilaire CHABOSSEAU et décédé le 24 décembre 1729 au Beugnon.
Cinq enfants : Jean, Marie, Françoise, Jean et Jeanne.

505 Marie CHATIN
Née le 23 octobre 1695 à Secondigny, elle épouse Jean JOLLY le 27 novembre 1715 à Vernoux-en-Gâtine, elle décède le 13 décembre 1758 à Fenioux, elle était veuve depuis 14 ans.
Trois enfants : Jacques, Mathurin et Marianne.

252 Jacques JOLLY
Né le 24 octobre 1716 à Vernoux-en-Gâtine (source Relevés Cercle 79), marié avec Jacquette LEAUD le 9 février 1746 à Fenioux et décédé le 7 novembre 1764 à Fenioux.
Six enfants : Marie, Jacques, Jeanne, Marie, Marie et Pierre.

126 Jacques JOLLY
Né le 17 septembre 1752 à Fenioux, marié avec Marie AUDURIER le 17 février 1784 à Fenioux (son nom se transforme en «JOLLIT»), il décède le 8 octobre 1837 à Fenioux (veuf depuis 27 ans).
Jacques réside à Fenioux (mariage), puis à Pamplie, Allonne, Les Groseillers et revient finir sa vie à Fenioux.
Sept enfants : Marie-Louise, Marie-Louise, Marie-Madeleine, François, Françoise, Madeleine et Marie-Madeleine.

63 Marie-Louise JOLLY
Née le 21 décembre 1786 à Allonne, devenue métayère elle se marie le 12 février 1814 à Secondigny avec Jacques DECOUX, elle meurt à 50 ans le 23 novembre 1837 à Secondigny, un mois et demi après son père.
Dix enfants : Jean, Marguerite, Marie, Louise, François-Jacques, Pierre, Marie-Julienne, Jean-René, Marguerite et Marie-Madeleine.

31 Marie-Julienne DECOUX ou DECOULT
Née le 11 mars 1824 à Secondigny, se marie avec René Pierre GUIGNON le 14 novembre 1844 à Secondigny, puis après le décès de ce dernier le 1er novembre 1863, elle s’unit à René FAUCHER le 1er février 1864 à Saint-Aubin-le-Cloud. Elle décède le 19 septembre 1877 (à nouveau veuve depuis deux ans).
Trois enfants avec R. P. GUIGNON : Rose, Pierre-Célestin et Victorine.

15 Rose GUIGNON
Née le 26 juin 1849 aux Granges à Saint-Aubin-le-Cloud , elle se marie le 8 février 1870 avec Alexis CAMUSARD à Saint-Aubin, veuve depuis 21 ans, elle décède à Azay-sur-Thouet le 24 novembre 1913.
Onze enfants : Marie-Rose, Jean-Emile, Ernest-Auguste, Louis-Marguerite, Louise-Françoise, Marie-Victorine, Jean-Gustave-Célestin, Marie-Ernestine-Pascaline, Eloïse-Jeanne-Pascaline, Françoise-Augustine et Victor-Marcel-Alfred.
Nota : CAMUZARD ou CAMUSARD selon les actes.

7 Françoise Augustine CAMUZARD (ma grand-mère)
Née le 25 mai 1888 à Saint-Aubin-le-Cloud (dixième enfant de la famille) est servante à « La Verrie » à Vernoux-en-Gâtine où elle rencontre Julien Augustin ROCHAIS, aussi employé dans ce domaine. Ils s’y marient le 29 septembre 1911. Ils résident à Parthenay, puis partent pour la Normandie (travail oblige : grande production de locomotives pour le Chemin de fer, près de Rouen, où la demande d’embauche est forte). Elle nous quitte le 5 novembre 1959 à Sotteville-lès-Rouen.
Trois enfants : Juliette Augustine, Marcel et Maurice (ces deux derniers nés en Normandie).

3 Juliette Augustine ROCHAIS (ma mère)
Née le 12 juillet 1912 à Parthenay (La Mara) elle épouse le 17 avril 1939 Alphonse DAVID à Sotteville-lès-Rouen et nous quittera, à 92 ans, le 19 mars 2005.

1 MOI Jean-Pierre DAVID

Qui sera le prochain à nous évoquer son sosa 2020 ? Il vous reste 8 mois pour le faire et envoyer votre copie à l’adresse du blog genea79blog@laposte.net

 

Fenioux

 

Carte d’identité

La commune de Fenioux aux très nombreux lieux-dits est peuplée de 720 habitants au dernier recensement. Elle appartient à la communauté de communes Gâtine-Autize et au canton de Coulonges-sur-l’Autize. Son patrimoine le plus remarquable est l’église bâtie au XIIe siècle par les moines de Parthenay-le-Vieux. (Texte et iconographie modifiée suite à un commentaire)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Fenioux par le préfet Dupin vers 1800

Fenioux, commune au nord-est et à 11 kilomètres de Coulonges. Sa population est de 1160 individus. Son territoire est arrosé par les petits ruisseaux de la Renerie, de la Chipaudiere, de Fenioux, de Touveron, et de Moussait, qui se réunissent tous cinq à l’Autise. Les deux tiers de la commune sont de bonnes terres labourables qui produisent seigle, blé noir, avoine, chanvre, lin, pommes de terre. Il y a beaucoup de prairies naturelles et artificielles dont le produit est consommé par les bestiaux de la commune. On compte les petits bois taillis de Pichenin, Pinnet, Couperaine, Jarmie, Rochard, Touche-Marion, Abrail, Crai-Girault, Vigneau, Chantier, Liniere, Lunard, Saunoriere, Salle, Brusson, la Bleure, la Brandiere, le Billonnet : les étangs de Brusson, de la Borliere, de la Brandiere, de la Verdonniere, composant ensemble environ trois hectares. Il y a dix moulins à eau, quatre à vent ; un haras de chevaux, un de baudets ; une tuilerie. On fabrique des étoffes dites de trois marches et des toiles. On élève quantité de bestiaux de toute espèce dont on fait commerce, ainsi que sur les bois, vins, résine, savon et sel. On remarque le château de Brusson.

Les toponymes relevés par Bélisaire Ledain vers 1900

L’Aumônerie, la Barlière, la Barre, la Bâtie, la Berlandière, la Berlière, la Bernardière, la Bertelière, le Beugnonet, le Bignonnet, Billet, la Bleure, Bois-Loudun, la Bonnetière, Borlia, la Borlière, le Bourgeasson, Bourg-Jarrasson, la Braudière, la Brunetière, Brusson, la Burlière, la Butaudière, Cezelle, la Chalupière, le Châtellier, la Chebetière, la Chevallerie, la Chipaudière, Clairouin, le Cloudis, la Courtière, le Courtiou, la Coussaye, l’Égualère, Fenioux, la Folardière, le Fougeroux, Gaillard, la Gandermière, le Gât, Gâtine, la Gaudinière, la Girardière, la Godinière, le Jardin, la Jarrie, Jarrosson, la Jarsonnière, la Julinière, Lambert, la Limousinière, Lintière, la Loge, les Loges, les Longeais, la Lunardière, le Magnou, la Maison-Neuve, la Maugrenière, la Mignaudière, la Minaudière, la Mingotière, la Mitoizière, la Motte-Ratault, le Moulin-Neuf, les Noues, l’Oliverie, la Papinaudière, la Parthenaisière, la Pelissonnière, le Péré, le Pin, la Pochinière, la Portevaizière, la Portière, la Pouge, la Primaudière, la Prissonnière, Puichenin, la Raimondière, la Rainerie, la Règle, Saint-Marc, la Salle, la Saumore, la Saumorière, la Saunerie, la Terrassonnière, la Touche-Marion, le Touveron, la Verdonnière, la Vergnaie, la Vergnaie-Paquaut, la Vergne, le Vigneau.

Fenioux sur la carte de Cassini

fenioux cassini.PNG

Actes dépouillés par le Cercle généalogique des Deux-Sèvres

-Baptêmes : 5487
-Naissances : 314
-Contrats de mariage : 39
-Mariages : 1621
-Sépultures : 4162
-Décès : 179

Sources

– Bélisaire Ledain Dictionnaire topographique des Deux-Sèvres. Éditions UPCP
– Claude Dupin Mémoires sur la statistique du département des Deux-Sèvres. Site Gallica
– Cartes postales : Delcampe
Site sur Fenioux de Joseph Chauveau
Site officiel de la mairie de Fenioux