Les recensements dans les Deux-Sèvres

Les généalogistes le savent bien, les recensements sont des outils précieux pour reconstituer l’histoire de nos ancêtres. On y trouve un instantané des familles à une date donnée : l’endroit où elles habitaient, les personnes qui la composaient et d’autres renseignements (profession, âge…) qui varient selon les années. Institués après la Révolution, ils se sont longtemps déroulés tous les 5 ans (sauf fait de guerre). Ce type de document occasionne parfois de belles découvertes : retrouver l’enfant d’un couple dont on ignorait l’existence, connaître les domestiques qui travaillaient sur une ferme ou dans une maison… On rencontre parfois des détails inattendus : un tel était boiteux ou bossu et tel autre était sourd ou « imbécile », tel jeune était réfractaire ou soldat… Cherchez et vous trouverez !
Pour rappel, en ligne sur le site des Archives départementales des Deux-Sèvres, vous avez le recensement de 1836, et ceux entre 1866 et 1906 (et même de 1911 pour Pamproux, Saint-Liguaire, Sauzé-Vaussais et Vernoux-en-Gâtine). Sans oublier que vient de s’ajouter récemment, pour une centaine de communes, celui de 1796 à 1798.

De plus, en allant aux AD à Niort, vous aurez accès sur les écrans de la salle de lecture aux recensements plus récents entre 1921 et 1975 (attention, certaines communes n’ont pas tout). Si vous êtes né avant 1975, vous pourrez ainsi vérifier si l’agent recenseur d’alors a bien fait son travail pour ce qui vous concerne.

Pamproux a bien de la chance. Je vous ai dit que cette commune est une des 4 à avoir le recensement de 1911 en ligne. Elle bénéficie en plus d’un recensement rare, en 1776, sans doute fait par le curé, Pierre-Joseph Gaultier, et peut-être dans un but fiscal. L’archive renseigne sur la religion catholique ou protestante des habitants des 351 maisons visitées et elle possède même à la fin une table alphabétique des paroissiens. Pour vous faire une idée, voici ci-dessous les renseignements donnés sur les 5 habitants de la 1ère maison recensée, la cure, forcément.

recensement pamproux
source AD79

P.S. Les recensements peuvent servir aussi à appréhender l’environnement social, économique et culturel de la commune où vivaient nos ancêtres. Si cela vous intéresse, vous pouvez lire (sur mon blog personnel) une recherche faite à partir du recensement de Terves en 1836. Les 3 articles sont en lien ci-dessous :
La population
Les métiers
Les autres renseignements

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s