Le MOOC de Jaulin

Un MOOC, qué to ko lé ?
Un MOOC (massive open online course), c’est en français un « cours en ligne ouvert et massif ». Il y en a aujourd’hui de nombreux sur les sujets les plus divers et ils sont ouverts à tous. Yannick Jaulin, le conteur poitevin, vient de créer le sien, un MOOC qui devrait intéresser les généalogistes attachés à la culture et à la langue poitevine (ça peut parler aussi aux Québecois) puisqu’il nous propose d’apprendre ou de réviser chaque semaine un mot de notre « patois » !

mooc à jaulin.PNGLes 1ers cours sont déjà en ligne. Pour cela, il suffit d’aller sur sa chaîne YouTube, le MOOC de Jaulin ou mieux encore de s’y abonner. En cliquant sur l’onglet vidéo, de nombreux mots sont déjà accessibles : garocher, zire, vezon, achaler… ! Vous pouvez aussi l’écouter sur Radio Gâtine le vendredi à 7h50 ou 12h50. Et chaque semaine, vous profiterez ainsi d’une à deux minutes d’intelligence, de rire, et de culture poitevine.

Publicités

Conférence sur la généalogie

L’université Populaire du Niortais organise,une conférence intitulée « La généalogie : une aventure personnelle ? » le jeudi 30 novembre 2017 à 20h30, aux Archives départementales. Nous (Cercle généalogique des Deux-Sèvres) sommes d’autant plus fiers de vous annoncer cet événement que nous en assumons l’animation et que nous parlerons dans un lieu qui nous est cher, les Archives départementales. Le programme complet est dans l’affiche ci-dessous ! Venez nombreux !

conférence université populaire

Une maison chargée d’histoire

tonneauUn petit mot pour vous inviter à lire le document du mois d’octobre (je suis en retard) des Archives départementales des Deux-Sèvres, réalisé en association avec un lecteur, M. Menzago. Nous voyons quelles recherches et quelles trouvailles peuvent être faites autour d’une maison. L’habitation mise en valeur se situe à Saint-Maixent-l’École et nous en découvrons les propriétaires au XVIIe et début du XVIIIe siècles. Nous apprenons aussi l’existence autrefois de vignes dans la région, et les aménagements de la maison liés à cette activité.

Un bel exemple de recherches sur une maison, à mener en salle aux Archives départementales !

Colloque sur Luther et le protestantisme

Dans le cadre de sa programmation annuelle, le Musée du Poitou Protestant, nous informe de sa prochaine actualité qui pourrait intéresser les amateurs de généalogie.

Le samedi 4 novembre à partir de 10h15 à la salle de cinéma de Lezay (79120) se déroulera un colloque intitulé « Luther, coup de tonnerre sur des esprits en renaissance »

Ce colloque est organisé conjointement avec le Pays d’art et d’histoire du Mellois et la ville de la Rochelle labellisée « Cité européenne de la Réforme » dans le cadre du 500ème anniversaire de la rédaction des 95 thèses de Luther.

L’essentiel des infos est dans l’affiche ci-dessous ! Dépêchez-vous si vous voulez participer au repas !

affiche journée 4 novembre luther[10996].jpg

La rentrée aux Archives des Deux-Sèvres

archivesLes AD des Deux-Sèvres font une rentrée en fanfare avec des nouveautés accessibles en ligne sur leur site depuis le 17 septembre :
– les registres des enfants trouvés ou abandonnés (1802-1897)
– des éléments d’histoire du département (cahiers de doléances, rôles de la taille, état des moulins à farine en 1809)
– l’état des fonds des notaires bien utile pour préparer une consultation en salle (nom des notaires, juridiction, résidence, cote et années)

Les cours de paléographie vont reprendre une fois par mois avec 2 niveaux (débutants et confirmés). Si vous êtes intéressés par la lecture des actes anciens, une réunion d’information a lieu le mercredi 27 septembre de 17h à 18h aux Archives (26 rue de la Blauderie à Niort).

Les Archives sont toujours notre partenaire pour des séances d’initiation à la généalogie. La prochaine aura lieu le jeudi 12 octobre de 14h à 17h à la médiathèque de Moncoutant.

Chatelliers_cloitre
Photo de l’abbaye par Jules Robuchon. Source Wikipédia

Enfin , nouveauté annoncée pour cette année, le café des archives : « un regard croisé sur des documents prestigieux ou ordinaires, connus ou méconnus, pour transmettre, s’instruire, se divertir ou réfléchir… » Le 1er café des Archives aura lieu le jeudi 16 novembre de 13h à 13h45 et aura pour thème l’abbaye des Chatelliers.

 

Un projet des AD 79 expliqué sur France Bleu

Les fiches des renseignements des troupes nées entre 1889 et 1921 ont déjà été numérisées sur demande du ministère de la Défense. Mais pour faciliter les recherches généalogiques, les Archives départementales de Niort travaillent en ce moment sur un index…

logo-france-bleu-seoPour lire et entendre la suite, cliquez sur ce lien qui vous emmènera sur France Bleu. Les habitués de la salle de lecture pourront y entendre Laurent Delenne et Nathalie Trellu-Marchand nous expliquer ce projet en lien avec la Mission centenaire 14-18, projet qui devrait aboutir début 2018.

Enquête nationale sur le loup

Je retransmets ce texte envoyé par le Pôle rural de la MRSH de l’Université de Caen. Il explique le travail mené depuis 15 ans sur les rapports entre l’homme et le loup. J’ai déjà un peu évoqué leurs recherches dans deux article sur ce blog (Le loup et l’hommeLoups meurtriers dans les Deux-Sèvres.) Il s’agit d’un appel à tous les généalogistes qui pourraient apporter leur aide pour poursuivre cette recherche.

loup

Nos ancêtres et le loup
Le point sur une enquête nationale qui associe histoire et généalogie
Jean-Marc Moriceau et Jacques-Marie Maîtrepierre

Depuis quinze ans nous arpentons les archives de nombreux départements de la France continentale pour traquer les relations entre l’homme et le loup. Immense, la collecte a donné déjà de nombreux résultats, jalonnés par des manifestations scientifiques et des publications (notamment L’histoire du méchant loup, chez Fayard en 2007, L’Homme contre le loup, en 2012 et Vivre ensemble avec le loup ?, Tallandier, 2014). L’ampleur des résultats a été si grande qu’elle a suscité la création d’un site internet, à caractère participatif, et qui reste à ce jour unique en Europe : Homme et loup : 2000 ans d’histoire. Vous êtes plusieurs milliers à vous y être déjà connectés et c’est en partie grâce à vous que le site s’est enrichi, en dehors de nos propres recherches historiques. Régulièrement enrichi et mis à jour, n’hésitez pas à venir le consulter.

Associés à cette enquête depuis le début (« Généalogie et histoire : quand les loups attaquaient l’homme », Revue française de généalogie n°151, avril-mai 2004, les généalogistes ont pu suivre les grandes étapes de l’évolution du site : l’arrivée des victimes des loups prédateurs en avril 2014 ; celle des loups enragés en 2015 ; la première tranche des primes de chasse au loup en 2016. À chaque fois, le site rend publiques les bases de données des personnes et des lieux concernés (communes et départements) par ces épisodes toujours tragiques pour l’un ou l’autre des partenaires. À ce jour, pas moins de 2300 communes sur plus de 80 départements, de 5000 primes de chasse, de 2000 victimes de loups enragés (qui ont laissé de nombreux descendants), et de 3000 victimes de loups prédateurs (souvent de jeunes enfants mais dont la disparition a marqué l’histoire familiale) ont été retrouvés. Les transcriptions des actes ont été réalisées et une cartographie automatique localise les séries d’attaques de loup et les campagnes de destruction organisée par l’homme. Autant que possible nous avons cherché à identifier les victimes humaines ou les chasseurs de loup dans leur entourage familial, en recherchant notamment les professions ou les actes d’état civil. L’ancrage social des protagonistes, la localisation précises des événements dans le temps et dans l’espace, l’élargissement de l’information à un large éventail de sources disponibles (état civil, actes notariés, presse, rapports administratifs, expertises de médecine légale, etc.) nous intéressent directement.

Notre quête se poursuit et à cet égard, nous lançons à nouveau un appel aux généalogistes, essentiellement pour la période qui va de la fin du XVIe siècle au début du XXe siècle. Cet appel qui entend s’étendre de l’été 2017 au printemps 2018, porte sur trois directions :

  1. Pour certains départements, nos données semblent encore insuffisantes : Pyrénées-Atlantiques, Gers, Landes, Ariège, Pyrénées-Orientales, Gironde, Tarn, Tarn-et-Garonne, Lot…

  2. Dans vos recherches généalogiques avez-vous rencontré un ancêtre témoin, blessé ou décédé à cause d’une attaque loup, qui ne figure pas déjà dans le corpus de nos données ?

  3. Avez-vous conservé la mémoire orale ou des traces matérielles (restes osseux, peau, trophée, document) de certaines rencontres avec le loup (surtout pour le XIXe siècle) ?

Merci de communiquer vos informations (avec les références d’archives et éventuellement la numérisation des actes) à une des adresses suivantes :
jmaitrepierre@unicaen.fr
jean-marc.moriceau@unicaen.fr
Nous vous en remercions vivement.